Loading...

Durant les rapports sexuels, nous ne pensons pas forcément à ce qui se passe dans notre corps. Pourtant, le corps humain réagit de diverses manières et il est bon de savoir de quelle façon ces réactions corporelles se produisent. Ainsi, pour que vous compreniez davantage votre corps, voici les 19 choses incroyables qui se produisent dans l’organisme durant les rapports sexuels !

Phase 1 : Le désir

L’une des premières phases du rapport sexuel est le désir. En effet, il amène la possibilité de s’adonner au plaisir de la chair avec son partenaire. Réelle étape nécessaire au bon déroulement du rapport sexuel, le désir se base sur l’attirance réciproque entre les deux partenaires.

Phase 2 : L’excitation

Après le désir, vient la phase de l’excitation. Le corps répond alors à l’association du désir et d’une stimulation sexuelle de la part du partenaire. C’est alors que les réactions corporelles commencent.

  1. Le rythme cardiaque et la tension artérielle augmentent.
  2. La peau se colore d’une teinte rose à rouge autour de la poitrine et du cou.
  3. Le corps libère des hormones qui provoquent un relâchement musculaire et une augmentation significative de l’apport sanguin vers les organes génitaux.
  4. Le flux sanguin déclenche alors la lubrification vaginale.
  5. Le clitoris, ayant un type de tissu érectile, se gonfle au moment de l’afflux sanguin ce qui augmente les sensations sexuelles.
  6. La partie du vagin, près du col de l’utérus, se dilate et se contracte ce qui facilite la pénétration car cela crée une sorte d’aspiration qui aide à diriger le sperme vers le col de l’utérus.
  7. En parallèle, un excès de flux sanguin stimule les mamelons qui deviennent plus sensibles faisant de cette zone érogène, un vrai lieu de plaisir face aux caresses sexuelles du partenaire.
  8. L’ensemble des muscles commencent alors à se contracter.

Phase 3 : Le passage à l’acte

À la suite des stimulations sexuelles dont les préliminaires, vient le moment de la pénétration et l’augmentation du plaisir charnel. Tout ce qui se passait auparavant dans le corps continue et s’intensifie.

  1. Une augmentation de l’activité des zones de plaisir du cerveau est visible. Ainsi, les parties cérébrales associées à l’anxiété diminuent leur activité ce qui favorise l’accès à l’orgasme.
  2. Les niveaux de dopamine et d’adrénaline augmentent. Ces hormones sont des neurotransmetteurs du bien-être et aident à assurer que le flux sanguin soit dirigé vers les zones importantes à l’activité sexuelle dont les muscles, nécessaires aux mouvements durant les rapports sexuels.
  3. Le vagin subit quelques changements dont le changement de coloration. Les parois vaginales prennent une couleur pourpre et les petites lèvres s’assombrissent également.
  4. Les contractions musculaires se transforment en spasmes musculaires dans des parties du corps comme les mains, les pieds et le visage.
  5. Les glandes de Bartholin, tapissant de part et d’autre la vulve, sont un acteur majeur dans la lubrification naturelle et l’éjaculation féminine. Elles s’activent pour améliorer la pénétration.
  6. Le clitoris devient de plus en plus sensible, c’est pourquoi il a tendance à se rétracter sous le capuchon clitoridien.

Phase 4 : L’orgasme

Durant l’apogée sexuelle, plusieurs choses se passent dans le corps.

  1. Le rythme cardiaque, la respiration et la tension artérielle sont à leur maximum.
  2. Bien que les niveaux des neurotransmetteurs augmentent au fur et à mesure de l’excitation, l’orgasme est le moment où il y a une forte production d’ocytocine, c’est-à-dire l’hormone du bien-être et du lien amoureux. En plus d’augmenter le plaisir, l’ocytocine entraîne une contraction de l’utérus ce qui aide le sperme à s’écouler dans le col de l’utérus.
  3. Les muscles sont complétement raidis, notamment ceux du vagin, de l’anus, du plancher pelvien et de l’utérus.
  4. Même si elle ne se produit pas nécessairement au même moment que l’orgasme, il est possible d’éprouver une éjaculation féminine.

Phase 5 : Le dénouement

C’est le moment où chacun se blottit dans les bras de l’autre et se relaxe pleinement. Cela s’explique notamment par les réactions du corps.

  1. La fréquence cardiaque redevient normale et les muscles se relâchent, sauf l’utérus, qui lui reste ouvert durant environ 20 à 30 minutes afin d’aider le sperme à remonter dans l’utérus. C’est aussi pour cette raison que les femmes sont excitées plus longtemps !
Loading...

Comments are closed.